Détection cynophile de punaises de lit

Service 7j/7 et 24h/24

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Piqûres de punaises de lit

Peut-on être piqué plusieurs fois ?

Les piqûres viennent généralement par trois ou quatre sur la même zone de peau et, souvent, sur les zones non couvertes du corps (bras, jambe, dos). Elles se présentent de manière groupées ou alignées. De plus, une punaise de lit qui a été dérangée lors de sa piqûre va piquer de nouveau.
Photo : comment reconnaître une piqûre de punaise de lit ?
photo d’une piqûre de punaise de lit

Les morsures de punaises de lit peuvent être confondues avec des piqûres de moustiques : « Elles ressemblent à des bosses rouges sanglantes, qui peuvent démanger, mais sont le plus souvent indolores », décrit le spécialiste. En général, toutes les piqûres sont groupées au même endroit. Chez les personnes qui sont allergiques à l’histamine, une substance dégagée par les punaises de lit, elles peuvent engendrer des démangeaisons insupportables, des inflammations, voire des œdèmes ou des problèmes respiratoires. Si on ne fait rien, les punaises de lit vont se multiplier et il y aura de plus en plus de morsures.

Quels risques de maladies après une piqûre de punaise de lit ?

Il est reconnu que les punaises de lit ne sont pas des transmetteurs efficaces de virus, et qu’aucune maladie n’est directement reliée à celles-ci. Le problème le plus important n’est pas la transmission de maladies, mais est le risque d’infections : « A force de se gratter, on peut avoir une infection au staphylocoque par exemple », explique l’infectiologue. En cas d’allergies, il faut consulter son médecin pour se faire prescrire une crème ou des antihistaminiques.

Les traitements en cas de piqûres de punaise de lit

Aucun traitement particulier pour l’homme n’est indiqué contre les piqûres de punaise de lit… Il est important de bien nettoyer la plaie et d’éviter de se gratter pour limiter le risque de surinfection.En revanche, le traitement de l’environnement est essentiel pour stopper leur prolifération, et éradiquer leur présence du domicile. Le linge de lit, les vêtements doivent être aspirés, lavés à haute température (60° ou plus) et le matelas, les rideaux les moquettes nettoyés à la vapeur à plus de 120°. A l’inverse, quand c’est possible, congeler les biens (et notamment les petits doudous des enfants) pendant 72 heures à -20°C. Les punaises ne résistent pas aux températures extrêmes.

Bien évidemment, il faut désinfecter toutes les morsures quand on a été piqué. Ensuite, il faut changer les draps, regarder si on ne voit pas des crottes dans les draps, sous le matelas ou sous le sommier, pour identifier l’infection. Si on est certain qu’il s’agit de punaises de lit, il faut traiter le logement. Des entreprises spécialisées peuvent intervenir et utiliser des pulvérisateurs toxiques ou des fumigateurs.

K9 détection est partenaire de Breizh-intervention.fr pour la réalisation des interventions de détection canine de punaises de lit.

+ d'informations sur la punaise de lit